Accueil Uniterre.com

Tourisme solidaire - Tourisme équitable

 

Les agences de voyage

La case d'Alidou
13 rue Lucien Cozon 69 630 CHAPONOST
tel 04 78 05 07 34
courriel: info@case-alidou.com

Présentation :

Le Burkina Faso est un pays d’Afrique de l’ouest. Gon-Boussougou est un village d’agriculteurs situé à 150 km au sud de la capitale Ouagadougou. La Case d’Alidou est une association loi 1901 créée en février 2002 pour engager un tourisme solidaire et équitable, avec, en juin 2002, la construction de la concession (construite selon les techniques traditionnelles dans le « quartier des forgerons » à 800m du centre de ce village de la province de Zoundwéogo).
Composée de plus de cent adhérents, l’association bénéficie d’un agrément tourisme LVT et est reconnu par l’UNAT comme opérateur de voyage solidaire et responsable. Elle adhère aussi au réseau DéPart du CADR, Collectif de développement Rhône-Alpes (Les amis de Mamadou , le Cevied , Maroc chez l’habitant, Visions du Monde, Couleurs Sensation …).
Cette association permet aux voyageurs d’aller à la rencontre des habitants, d’échanger dans le respect de leurs traditions en s’immergeant dans leur vie quotidienne. La rencontre et l’amitié entre deux familles, Burkinabé et Française, a permis de tisser un lien fort entre ce village et la France. De ce pont vers l’Afrique est née la Case d'Alidou. Un pont vers l'Afrique est d'ailleurs l'expression qui qualifie La Case d'Alidou sur de nombreux sites où elle est recommandée. La famille Yigo, partenaire de l’association dans le village, accueille les "touristes".
Le quotidien de l'association est composé de nombreuses réunions et l’équivalent d’un plein temps de travail effectué et réparti entre les bénévoles du bureau (4 personnes), avec des réunions du Conseil d’administration (15 personnes). Une Assemblée Générale se réunit fin Mars après la clôture des comptes et de la saison des voyages.

La démarche solidaire :
L'objectif de l’association est de développer les échanges entre la France et l’Afrique, particulièrement à Gon Boussougou, et d'organiser des projets solidaires. Depuis les premiers voyages en décembre 2002 jusqu’ à février 2005, 9 séjours et 150 voyageurs dont ¼ d’enfants.
Des soirées et ventes (de cartes de voeux par exemple) pour financer l’association sont organisées. Des actions promotionnelles revêtent d'autres formes (Soirées d’information publiques, diffusion du film, diaporama, témoignages; présence lors de manifestations tels que marchés Africains et forum des associations de la région Lyonnaise, semaine de la Solidarité Internationale organisée par la ville de Lyon (dans le cadre du réseau DéPart - La Case d'Alidou est membre du réseau DéPart en Rhône-Alpes, au sein du CADR Collectif des Associations. Les objectifs de ce réseau sont de promouvoir d’autres voyages, et sensibiliser les jeunes et le grand public au tourisme équitable et solidaire. Plus d'informations sur le réseau DéPart http://cadr.free.fr), Salon Primevère, salon des écologies et des alternatives). La presse est contactée régulièrement (Le Progrès), des brochures sont distribuées, des vidéos réalisées...
Le montant des séjours suit cette répartition :
- 80 % de la somme va au Burkina Faso, dans l’économie locale pour les salaires, les achats, le transport et l’entretien.
- 20% des dépenses en France, dont 11% pour l’accompagnement des séjours.
Bien au-dessus du minimum requis pour être agréé "Tourisme solidaire", 15% du prix du séjour est réservé pour financer des projets communautaires de développement (santé, éducation…). Un comité de gestion a été mis en place par le village pour la gestion de ce fond.
L’accueil, les rencontres et les animations sur place sont conçues et proposées par nos partenaires locaux. Ces séjours créent ainsi des compléments de revenus pour plusieurs familles en leur assurant une juste rétribution, et en contribuant à l’économie locale (repas, intendance, visites, découvertes des métiers, danses traditionnelles, artisanat...)
Un travail en réseau avec d’autres associations de voyages solidaires constitue un des gages de fiabilité de cette association transparente et inscrite dans la lignée exacte de la définition du tourisme solidaire tel qu'il est envisagé par les chartes officielles.
L’éducation, avec pour priorité « normaliser » les écoles, l’accessibilité à une eau potable, la santé : un incinérateur, des panneaux solaires pour la salle d’hospitalisation des malades, javel, gants … et le soutien à l’association des femmes, sont les pôles de l'intervention de La Case de Mamadou dans l'aide sur le terrain par le biais des apports du tourisme.


Cliquez ici pour lire la suite...