Accueil Uniterre.com

Tourisme solidaire - Tourisme équitable

 
ENTRETIEN sur le TOURISME SOLIDAIRE avec Croq'Nature
(décembre 2006
)

Croq'Nature

Croq'Nature BP 12 - F65400 Argelès-Gazost Cedex - FRANCE tél.:  (33) (0)5 62 97 01 00 - fax: (33) (0)5 62 97 95 83.
contact: croqnature@wanadoo.fr

1. Croq'Nature, vous êtes une association connue sur le marché du tourisme solidaire, n'est-ce pas ? Peut-on parler d'ailleurs dans ce domaine d'un marché ?

Oui à partir du moment où il y a vente, on peut parler de marché. Mais on peut être à la fois dans le marché et être aussi très critique sur l’organisation des règles du commerce mondial (OMC). Tous nos efforts visent à appliquer des règles plus équitables.

2. Qu'est-ce qui vous a motivé à proposer ce type de voyages basé sur le respect mutuel ? Pourriez-vous résumer pour nos lecteurs votre parcours ?

Le respect est une valeur morale qui devrait s’appliquer dans tous les domaines de la vie et notamment dans les rapports que l’on a les uns envers les autres. C’est ce que l’on appelle la cohérence.
J’ai vécu avec des communautés touarègues du sud algérien dans les années 75. Ils sont devenus pour moi comme une deuxième famille. Nos sociétés occidentales industrialisées ont gagné le confort matériel mais engendré l’individualisme tout naturellement. Les sociétés traditionnelles comme celles des touaregs vivent dans les difficultés matérielles permanentes mais la solidarité est une valeur essentielle. Il est intéressant pour nous, comme pour les touaregs de vivre un instant cette différence. C’est la raison qui nous pousse à organiser des voyages « A la rencontre des autres »

3. Fondée en 1984, vous vous êtes doublé de l'association pour l'amitié franco - touareg en 1990 ? Pourquoi ?

Nos voyages ont une double mission :
1/ permettre la rencontre (se connaître dans nos différences). ; C c’est le voyage.
2/ permettre aux communautés d’accueil d’améliorer leurs conditions matérielles. ; C c’est le développement économique.
Pour nos séjours, nous avons créé une association de voyage agréée « Croq’Nature ». Ceci demande des compétences techniques pour organiser les voyages.
Pour le développement, il s’agit d’autres aptitudes et surtout de connaître parfaitement le milieu. D’où la création d’une autre association « Amitié Franco-Touareg »

4. Quels sont vos rapports avec LVT ?

LVT est une fédération de tourisme sociale (village de vacances et voyages) très impliquée dans la solidarité. Elle a permis à de nombreuses associations de tourisme solidaire d’exercer leur activité en leur fournissant l’agrément tourisme indispensable pour pouvoir légalement vendre des voyages.
Notre démarche est commune ici ou ailleurs dans le monde.

5. Quels sont vos rapports avec la Plate-forme pour le commerce équitable ? Avez-vous été contrôlé au moment de votre création ou et en cours d'exercice ? Le cas échéant, jugez-vous ces controles fiables ou y voyez-vous des améliorations possibles ? En clair, comment peut-on être certain qu'une agence qui se dit solidaire, l'est effectivement sur le terrain ?

Croq’Nature est l’association de tourisme équitable et solidaire la plus ancienne. Nous avons cherché à nous rapprocher d’autres acteurs de commerce équitable (Tourisme = commerce de prestations) comme Artisan du monde, Max Havelaar, etc… C’est la raison pour laquelle nous avons demandé à la PFCE de créer un pôle tourisme. Cela a pris 2 ans de discussions et de rencontres.
Véritablement équitable et solidaire ou poudre aux yeux , c’est bien là le point faible dans ce monde où la communication et les effets d’annonce sont un rouleau compresseurs.
Il ne peut pas y avoir de commerce équitable ou solidaire si l’on a pas la preuve irréfutable de sa transparence.
Parce-que cela ce n’est qu’une histoire d’argent. On dit qu’on en fait même si c’est pas vrai pour gagner ce « marché »
Même s’il existe un jour un organisme de contrôle indépendant, comment se rendre aux 4 coins du monde pour vérifier sur le terrain si c’est équitable, solidaire, etc.. ?
Je pense que cette vérité est un contrat entre l’organisateur et le voyageur.
Pour notre part, nous éditons chaque année un rapport sur l’ensemble de nos comptes que nous adressons à chaque voyageur qui peut vérifier sur le terrain la véracité des écrits. (ci-joint notre dernier rapport).
Un voyageur qui a choisi un voyage de ce type et qui a payé pour ça est un contrôleur très efficace et intransigeant.
Mais en effet, l’idéal serait un contrôle extérieur.
J’ai pour habitude de dire aux personnes qui désirent voyager dans ce type de structure de demander à l’organisme (agence ou association) la preuve de ce qu’il avance.


Lire la suite de l'entretien sur le tourisme solidaire avec Croq'Nature