Accueil Uniterre.com

Tourisme solidaire - Tourisme équitable

 

Nous avons décidé de recueillir des retours d'expériences pour mieux guider les voyageurs dans leur choix d'un opérateur ou simplement pour faire connaitre la réalité d'une expérience de voyage solidaire....

23) Juillet 2010, PÉROU (Béatrice)

1- Choix du voyage
Présentez-vous ainsi que le voyage effectué et les raisons de votre choix.

Je suis Béatrice Bajart 54 ans vivant en Belgique. Je viens de rentrer de mon voyage au Pérou.
J’ai choisi cette destination car je souhaitais découvrir l’Amérique du Sud et j’accompagnais une amie qui rêvait de voir le Machupicchu.
J’ai choisi Culture Contact qui favorise les contacts avec la population.

2- Implication des populations locales au niveau de la proposition touristique (organisation, activités, hébergement, repas)
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblées actrices de leur projet de tourisme ou figurantes d'un projet extérieur ?

Chaque population locale semblait bien impliquée à tous les niveaux.

3- Implication des populations locales au niveau des projets de développement locaux financés par 6% du prix de votre séjour
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblées actrices de ces projets ou peu impliquées dans la réalisation de ceux-ci ?

Oui, elles étaient bien actrices de ces projets.

4- Rencontre et échange
Concernant ces populations, avez-vous eu l'impression d'avoir des contacts plutôt naturels ou plutôt intéressés ?

Les contacts étaient plus naturels dans les endroits où nous avions l’occasion de séjourner plus longtemps. Là où nous ne faisions que de passer c’était un peu plus intéressé mais je crois vraiment que c’était lié au manque de temps.

5- Répartition des bénéfices
En considérant l'ensemble des acteurs du circuit, vous a-t il semblé que celui-ci générait des bénéfices plutôt à un nombre restreint de personnes, ou ce séjour semble-t-il plutôt construit au profit du plus grand nombre ?

Je crois que tout le monde y trouve son compte vu que ceux qui n’avaient pas d’artisanat à vendre, avaient la charge de notre hébergement.

6- Taille des groupes
La taille de votre groupe a-t-il eu une influence sur l'ensemble du déroulement du voyage ?

Le fait d’être un petit groupe de 6 personnes était intéressant car il nous était plus aisé de nous organiser. Nous avons eu la chance de très bien nous entendre dès le départ et il y avait beaucoup de respect les uns envers les autres. L’ambiance était très conviviale.

7- Accompagnateur
La présence d'un guide latino-américain vous réceptionnant à l'aéroport permet d'abaisser le prix du voyage tout en générant des retombées plus importantes dans le pays d'accueil. Cette solution vous t-elle semblée plutôt pénalisante ou plutôt apporter une plus-value au voyage ?

La présence de l’accompagnateur à l’aéroport était très bien. Je ne vois pas l’utilité de le voir avant malgré les soucis rencontrés avec les vols Iberia. Je ne crois pas que nous aurions échappé à ces problèmes si nous avions eu un accompagnateur.

8- Charte
Avant de partir, vous avez signé la charte de Culture Contact, corédigée avec ses partenaires latino-américains, qui engage les co-rédacteurs et les voyageurs. Pourriez-vous la commenter et juger, ou non, de sa pertinence ?

Cette charte permet de bien préciser les engagements de chacune des parties. Même si ceux-ci semblent évidents, il est bon de les rappeler.

9- Profil du voyageur
Pour apprécier un tel voyage, quelles sont les qualités que devrait, selon vous, avoir tout postulant ?

En premier, je dirais une bonne forme physique car l’attitude plus les chemins escarpés, il faut de bonnes jambes et de bons poumons !!! Peut être serait-il intéressant de trouver autre chose que la tonalité « détente »
Il faut aussi avoir un esprit ouvert à tout que ce soit à une culture, une alimentation, un mode de vie bien différents des nôtres. En même temps beaucoup de respect envers les personnes qui prennent soin de nous tout au long du séjour.

10- Choix du voyagiste
Pour proposer de tels voyages, quelles qualités essentielles doit avoir une association ou une agence ?

Elle doit surtout bien connaître les lieux et les partenaires locaux. Pouvoir intervenir rapidement en cas de problème. Bien informer les participants sur la forme physique me paraît important.

11- Le tourisme équitable et solidaire
Dans le cas d'un tel voyage, pensez-vous qu'il y ait une réelle place en France pour ces propositions qui se veulent alternatives ?

Pour ma part, je trouve qu’il est plus intéressant de travailler avec des populations dont le niveau de vie est plus précaire que le nôtre.


------------------------------------------------------------

Évaluations suivantes...

Retour à la première évaluation

Retour à la seconde évaluation

Retour à la troisième évaluation

Retour à la quatrième évaluation

Retour à la cinquième évaluation

Retour à la sixième évaluation

Retour à la septième évaluation

Retour à la huitième évaluation

Retour à la neuvième évaluation

Retour à la dixième évaluation

Retour à la onzième évaluation

Retour à la douzième évaluation

Retour à la treizième évaluation

Retour à la quatorzième évaluation

Retour à la quinzième évaluation

Retour à la seizième évaluation

Retour à la dix-septième évaluation

Retour à la dix-huitième évaluation

Retour à la dix-neuvième évaluation

Retour à la vingtième évaluation

Retour à la 21ème évaluation

Retour à la 22ème évaluation

Retour à la présentation de l'agence Culture Contact

Retour à l'entretien sur le tourisme solidaire avec Culture Contact

Retour au sommaire des agences solidaires sélectionnées