Accueil Uniterre.com

Tourisme solidaire - Tourisme équitable

 

Nous avons décidé de recueillir des retours d'expériences pour mieux guider les voyageurs dans leur choix d'un opérateur ou simplement pour faire connaitre la réalité d'une expérience de voyage solidaire...

30) Pérou (Alain/Annick - septembre 2011)

1- Choix du voyage
Présentez-vous ainsi que le voyage effectué et les raisons de votre choix.
Pérou.
C’est la forme plus près de la population qui a motivé notre choix.


2- Implication des populations locales au niveau de la proposition touristique (organisation, activités, hébergement, repas)
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblé actrices de leur projet de tourisme ou figurantes d'un projet extérieur ?La population nous a semblée active dans nos échanges, curieuse de notre mode de vie, attentive à nos demandes éventuelles


3- Implication des populations locales au niveau des projets de développement locaux financés.
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblé actrices de ces projets ou peu impliquées dans la réalisation de ceux-ci ?

Les personnes rencontrées de l’association « Femme réveille toi » nous ont semblées impliquées. Elles nous ont expliqué ce qu’elles font et nous ont fait participer.


4- Rencontre et échange
Concernant ces populations, avez-vous eu l'impression d'avoir des contacts plutôt naturels ou plutôt intéressés ?
Pour nous les contacts ont été simples, naturels, conviviaux et chaleureux.


5- Répartition des bénéfices
En considérant l'ensemble des acteurs du circuit, vous a-t il semblé que celui-ci générait des bénéfices plutôt à un nombre restreint de personnes, ou ce séjour semble-t-il plutôt construit au profit du plus grand nombre ?

Difficile d’évaluer. Nous ne connaissons pas suffisamment leur besoin. Mais il nous a semblé qu’il y avait beaucoup d’acteur directs et indirects tout au long du voyage. Donc plutôt au profit du plus grand nombre.

6- Taille des groupes
La taille de votre groupe a-t-il eu une influence sur l'ensemble du déroulement du voyage ?

Oui, c’est plus convivial.


7- Accompagnateur
La présence d'un guide local vous réceptionnant à l'aéroport permet d'abaisser le prix du voyage tout en générant des retombées plus importantes dans le pays d'accueil. Cette solution vous t-elle semblée plutôt pénalisante ou plutôt apporter une plus-value au voyage ?

Le fait d’avoir un guide péruvien connaissant bien la vie locale et que le fait qu’il y ait plus de retombées économique pour la vie locale nous semble plus important que d’avoir un guide pendant tout le voyage.


8- Charte
Avant de partir, vous avez signé la charte de Culture Contact, corédigée avec ses partenaires latino-américains, qui engage les co-rédacteurs et les voyageurs. Pourriez-vous la commenter et juger, ou non, de sa pertinence ?

Nous connaissons au départ le rôle de chacun.
Le respect de chacun présent dans les 3 parties qui est pour nous la base de tout échange ou contact
Pour les voyageurs que nous sommes nous savons dans quelles conditions nous serons reçus.
Même si ce n’est pas direct, nous avons l’impression d’aider les populations locales par l’intermédiaire des financements de projets locaux et ceci sans les assister et tout en profitant de vacances.

9- Profil du voyageur
Pour apprécier un tel voyage, quelles sont les qualités que devrait, selon vous, avoir tout postulant ?

Ne pas avoir de préjugés et avoir un esprit d’ouverture
Bonne forme physique surtout à cause de l’altitude.
L’autonomie.


10- Choix du voyagiste
Pour proposer de tels voyages, quelles qualités essentielles doit avoir une association ou une agence ?

Savoir se conformer aux valeurs de la vie : respect, tolérance, solidarité, équité, transparence.

11- Le tourisme équitable et solidaire
Dans le cas d'un tel voyage, pensez-vous qu'il y ait une réelle place en France pour ces propositions qui se veulent alternatives
?
Tout à fait, dans notre monde antisocial nous aspirons de plus en plus à aller vers les choses équitables et solidaire.

 

30 bis) REBEIX MATHILDE (Septembre 2011)

1- Choix du voyage
Présentez-vous ainsi que le voyage effectué et les raisons de votre choix.

Rebeix Mathilde 20 ans . Voyage au Pérou septembre 2011. Entre partir seule et partir avec Fram, il y avait un juste milieu : Culture contact. Assurer une sécurité et une organisation tout en étant au cœur du Pérou, une manière de se donner la chance de rencontrer vraiment et de profiter à fond d’une expérience unique.

2- Implication des populations locales au niveau de la proposition touristique (organisation, activités, hébergement, repas)
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblé actrices de leur projet de tourisme ou figurantes d'un projet extérieur ?
Beaucoup de simplicité dans les rapports avec les voyageurs. Vite le sentiment de se croire comme chez soi, dans sa famille, pour préparer à manger ou partir de balader ensemble. Une véritable générosité, une volonté de donner, de partager, de confronter des cultures, des structures, des modes de vie tellement différents. Une confrontation dont on sort grandi et plus riche, des deux côtés.
3- Implication des populations locales au niveau des projets de développement locaux financés
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblé actrices de ces projets ou peu impliquées dans la réalisation de ceux-ci ?
Elles semblaient très fière chance que leur avait donné Culture Contact de pouvoir s’émanciper comme les femmes de Yucay, de pouvoir s ‘impliquer dans une dynamique, de trouver une autre activité que l’agriculture comme au lac.

4- Rencontre et échange
Concernant ces populations, avez-vous eu l'impression d'avoir des contacts plutôt naturels ou plutôt intéressés ?

Naturels et sincères, authentiques. Grande ouverture d’esprit de ces gens qui ont envie de transmettre, de donner tout en protégeant leur culture, leur patrimoine. Nous n’étions pas dans un rapport de client à grand distributeur mais d’humain à humain, et ça c’est sans doute le plus beau.

5- Répartition des bénéfices
En considérant l'ensemble des acteurs du circuit, vous a-t il semblé que celui-ci générait des bénéfices plutôt à un nombre restreint de personnes, ou ce séjour semble-t-il plutôt construit au profit du plus grand nombre ?

Non, équitablement.

6- Taille des groupes
La taille de votre groupe a-t-il eu une influence sur l'ensemble du déroulement du voyage ?

Bien sur, le groupe réduit offre énormément plus de possibilité. A ne pas changer .

7- Accompagnateur
La présence d'un guide local vous réceptionnant à l'aéroport permet d'abaisser le prix du voyage tout en générant des retombées plus importantes dans le pays d'accueil. Cette solution vous t-elle semblée plutôt pénalisante ou plutôt apporter une plus-value au voyage ?

Le guide local, connaît bien mieux son pays que n’importe quelle autre personne. Il est capable de nous parler de système économique, de politique, d’aménagement du territoire, de tradition, de cuisine, d’éducation et de santé pas de manière abstraite comme le ferait un professeur de fac mais vécu, car il est dans son espace sensible, dans sa propre réalité qu’il nous transmet en direct, en réaction à chaud, et ça c’est une plus-value.

8- Charte
Avant de partir, vous avez signé la charte de Culture Contact, corédigée avec ses partenaires latino-américains, qui engage les co-rédacteurs et les voyageurs. Pourriez-vous la commenter et juger, ou non, de sa pertinence ?

Elle est évidemment pertinente et obligatoire. Elle nous prévient, elle montre l’esprit du voyage, elle nous engage aussi à respecter ce que l’on voit, à venir sans a priori, à arriver ouvert et près à découvrir sans juger.

9- Profil du voyageur
Pour apprécier un tel voyage, quelles sont les qualités que devrait, selon vous, avoir tout postulant ?

Ouvert, sincère, généreux et lui aussi authentique.

10- Choix du voyagiste
Pour proposer de tels voyages, quelles qualités essentielles doit avoir une association ou une agence ?

Elle doit mettre tout en œuvre pour appliquer un idéal de voyage mais aussi de vie, une « politique » de voyage solidaire et durable sur une réalité. Elle doit mener à fond ses projets sur place pour développer cette forme de tourisme qui reste pour moi la meilleure, et ce que fait très honorablement culture contact.


------------------------------------------------------------

Évaluation suivante...

Retour à la première évaluation

Retour à la seconde évaluation

Retour à la troisième évaluation

Retour à la quatrième évaluation

Retour à la cinquième évaluation

Retour à la sixième évaluation

Retour à la septième évaluation

Retour à la huitième évaluation

Retour à la neuvième évaluation

Retour à la dixième évaluation

Retour à la onzième évaluation

Retour à la douzième évaluation

Retour à la treizième évaluation

Retour à la quatorzième évaluation

Retour à la quinzième évaluation

Retour à la seizième évaluation

Retour à la dix-septième évaluation

Retour à la dix-huitième évaluation

Retour à la dix-neuvième évaluation

Retour à la vingtième évaluation

Retour à la 21ème évaluation

Retour à la 22ème évaluation

Retour à la 23ème évaluation

Retour à la 24ème évaluation

Retour à la 25ème évaluation

Retour à la 26ème évaluation

Retour à la 27ème évaluation

Retour à la 28ème évaluation

Retour à la 29ème évaluation

Retour à la présentation de l'agence Culture Contact

Retour à l'entretien sur le tourisme solidaire avec Culture Contact

Retour au sommaire des agences solidaires sélectionnées