Accueil Uniterre.com

Tourisme solidaire - Tourisme équitable

 

Nous avons décidé de recueillir des retours d'expériences pour mieux guider les voyageurs dans leur choix d'un opérateur ou simplement pour faire connaitre la réalité d'une expérience de voyage solidaire....

32) Pérou (mars 2012 - Christine)

1- Choix du voyage
Présentez-vous ainsi que le voyage effectué et les raisons de votre choix.

Christine, 40 ans , je suis partie au Pérou durant 3 semaines au mois de Mars.
J’ai choisi des vacances « équitables » pour avoir un maximum de contacts avec la population locale.

2- Implication des populations locales au niveau de la proposition touristique (organisation, activités, hébergement, repas)
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblé actrices de leur projet de tourisme ou figurantes d'un projet extérieur ?

La population locale m’a paru très investie et très heureuse de nous recevoir chez elle.

3- Implication des populations locales au niveau des projets de développement locaux financés
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblé actrices de ces projets ou peu impliquées dans la réalisation de ceux-ci ?

Il m’a semblé que les locaux qui nous ont reçus étaient très impliqués dans leurs projets car je pense qu’il y a une grande prise de conscience de leur part sur les opportunités que leurs apportent les différents projets.

4- Rencontre et échange
Concernant ces populations, avez-vous eu l'impression d'avoir des contacts plutôt naturels ou plutôt intéressés ?

Les contacts avec la population semblaient très naturels ,j’ai ressenti de leurs parts un grand plaisir a nous faire partager leur manière de vivre et nous faire découvrir leur artisanat(qui est absolument magnifique).

5- Répartition des bénéfices
En considérant l'ensemble des acteurs du circuit, vous a-t il semblé que celui-ci générait des bénéfices plutôt à un nombre restreint de personnes, ou ce séjour semble-t-il plutôt construit au profit du plus grand nombre ?

Etant donné que nous avons logé chez plusieurs locaux sans pour autant changer de lieu tout les jours(et heureusement),je pense que plusieurs familles ont pu bénéficier d’un retour de notre séjour.

6- Taille des groupes
La taille de votre groupe a-t-il eu une influence sur l'ensemble du déroulement du voyage ?

Il est bien évident que la taille du groupe a une très grande importance sur le séjour ,car a 4 personnes nous avions un guide très disponible ,mais un si petit groupe peut avoir un inconvénient :difficile de s’isoler d’une personne avec qui le courant ne passe pas très bien …

7- Accompagnateur
La présence d'un guide local vous réceptionnant à l'aéroport permet d'abaisser le prix du voyage tout en générant des retombées plus importantes dans le pays d'accueil. Cette solution vous t-elle semblée plutôt pénalisante ou plutôt apporter une plus-value au voyage ?

Le fait d’avoir un guide local apporte bien évidemment une plus value au voyage ,j’aurai été déçue d’avoir un guide Français ou parlant Français. Qui mieux qu’un Péruvien saurai parler du Pérou ?

8- Charte
Avant de partir, vous avez signé la charte de Culture Contact, corédigée avec ses partenaires latino-américains, qui engage les co-rédacteurs et les voyageurs. Pourriez-vous la commenter et juger, ou non, de sa pertinence ?

La seule chose que je pourrais dire c’est que dans la chartre le rôle et les attentes de chacun sont clairs ,autant pour les voyageurs que pour Culture Contact et ses partenaires.

9- Profil du voyageur
Pour apprécier un tel voyage, quelles sont les qualités que devrait, selon vous, avoir tout postulant ?

Pour apprécier un TEL VOYAGE il faut simplement aimer le contact , aimer aller vers les autres et avoir envie de partager.

10- Choix du voyagiste
Pour proposer de tels voyages, quelles qualités essentielles doit avoir une association ou une agence ?

Une agence doit avoir un immense respect de la population et une envie d’aider ceux qui en ont vraiment besoin.

11- Le tourisme équitable et solidaire
Dans le cas d'un tel voyage, pensez-vous qu'il y ait une réelle place en France pour ces propositions qui se veulent alternatives ?

Oui je pense qu’il y a une réelle place en France pour ce style de voyage car de plus en plus de personnes veulent cesser de voyager « bêtement »et souhaitent découvrir la « vrai »vie du pays dans lequel ils sont.

12- Autres aspects non abordés
SR

Prénom (s) : Emilie
Mois, année et pays de voyage : Octobre 2011, Pérou


------------------------------------------------------------

Évaluation suivante...

Retour à la première évaluation

Retour à la seconde évaluation

Retour à la troisième évaluation

Retour à la quatrième évaluation

Retour à la cinquième évaluation

Retour à la sixième évaluation

Retour à la septième évaluation

Retour à la huitième évaluation

Retour à la neuvième évaluation

Retour à la dixième évaluation

Retour à la onzième évaluation

Retour à la douzième évaluation

Retour à la treizième évaluation

Retour à la quatorzième évaluation

Retour à la quinzième évaluation

Retour à la seizième évaluation

Retour à la dix-septième évaluation

Retour à la dix-huitième évaluation

Retour à la dix-neuvième évaluation

Retour à la vingtième évaluation

Retour à la 21ème évaluation

Retour à la 22ème évaluation

Retour à la 23ème évaluation

Retour à la 24ème évaluation

Retour à la 25ème évaluation

Retour à la 26ème évaluation

Retour à la 27ème évaluation

Retour à la 28ème évaluation

Retour à la 29ème évaluation

Retour à la 30ème évaluation

Retour à la 31ème évaluation

Retour à la présentation de l'agence Culture Contact

Retour à l'entretien sur le tourisme solidaire avec Culture Contact

Retour au sommaire des agences solidaires sélectionnées