Accueil Uniterre.com

Tourisme solidaire - Tourisme équitable

 

Nous avons décidé de recueillir des retours d'expériences pour mieux guider les voyageurs dans leur choix d'un opérateur ou simplement pour faire connaitre la réalité d'une expérience de voyage solidaire....

41) Février 2014, Pérou (Théo)

1- Choix du voyage
Présentez-vous ainsi que le voyage effectué et les raisons de votre choix.
Débutant dans la vie professionnelle, le comité de notre entreprise proposait un certain nombre de voyage à prix réduits. Un collègue avait effectué ce séjour au Pérou et la description qu’il m’en avait fait m’avait fait rêver : 3 semaines, des paysages inédits et surtout des rencontres avec des locaux. L’Amérique latine m’attirant depuis plusieurs années, j’ai réservé ce voyage dès que possible.

2- Implication des populations locales au niveau de la proposition touristique (organisation, activités, hébergement, repas)
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblé actrices de leur projet de tourisme ou figurantes d'un projet extérieur ?

Les populations locales m’ont effectivement paru actrices, individuellement ou collectivement, de leur projet.

3- Implication des populations locales au niveau des projets de développement locaux financés
Les populations locales rencontrées vous ont-elles semblé actrices de ces projets ou peu impliquées dans la réalisation de ceux-ci ?

Je dois avouer que le lien entre les projets de développement financés et l’implication des populations locales ne m’est pas apparu clairement.

4- Rencontre et échange
Concernant ces populations, avez-vous eu l'impression d'avoir des contacts plutôt naturels ou plutôt intéressés ?

Les contacts étaient naturels, le « business » n’était pas dans les mentalités de nos hôtes ou même de la plupart du reste des locaux. J’espère que le développement du tourisme n’altèrera pas cela.

5- Répartition des bénéfices
En considérant l'ensemble des acteurs du circuit, vous a-t il semblé que celui-ci générait des bénéfices plutôt à un nombre restreint de personnes, ou ce séjour semble-t-il plutôt construit au profit du plus grand nombre ?

Je pense que le projet a profité à toutes les personnes que nous avons rencontrées.

6- Taille des groupes
La taille de votre groupe a-t-il eu une influence sur l'ensemble du déroulement du voyage ?

Oui. La taille très réduite (4-5 personnes) était excellente pour développer les contacts avec nos hôtes et guides.

7- Accompagnateur
La présence d'un guide local vous réceptionnant à l'aéroport permet d'abaisser le prix du voyage tout en générant des retombées plus importantes dans le pays d'accueil. Cette solution vous t-elle semblée plutôt pénalisante ou plutôt apporter une plus-value au voyage ?

Une plus-value bien évidemment, on a vraiment l’impression d’être avec un ami qui connait par cœur sa région et nous la fait découvrir avec passion.

8- Charte
Avant de partir, vous avez signé la charte de Culture Contact, corédigée avec ses partenaires latino-américains, qui engage les co-rédacteurs et les voyageurs. Pourriez-vous la commenter et juger, ou non, de sa pertinence ?

Je trouve tout à fait pertinent d’avoir produit une telle charte. Celle-ci annonce clairement les attendus de chacun et permet aux voyageurs d’identifier rapidement si l’esprit du voyage leur convient.

9- Profil du voyageur
Pour apprécier un tel voyage, quelles sont les qualités que devrait, selon vous, avoir tout postulant ?

De l’ouverture d’esprit et un goût modéré pour le confort.

10- Choix du voyagiste
Pour proposer de tels voyages, quelles qualités essentielles doit avoir une association ou une agence ?

La préparation d’un tel voyage doit nécessiter à mon avis beaucoup d’attention pour respecter les équilibres locaux. Je pense donc qu’une grande rigueur, notamment vis-à-vis des principes énoncés dans la charte, doit être suivie.

11- Le tourisme équitable et solidaire
Dans le cas d'un tel voyage, pensez-vous qu'il y ait une réelle place en France pour ces propositions qui se veulent alternatives ?

Tout à fait. Je pense que de plus en plus de gens s’interrogent sur les conséquences de leurs actes consommatoires et, de même que se développent les labels équitables dans le domaine de l’agroalimentaire ou du textile par exemple, un pendant pour le tourisme a entièrement sa place. Je dois avouer que j’ai découvert ce concept à l’occasion de ce voyage avec Culture Contact et que celui-ci m’a complètement séduit !

Évaluation suivante...

Retour à la première évaluation

Retour à la seconde évaluation

Retour à la troisième évaluation

Retour à la quatrième évaluation

Retour à la cinquième évaluation

Retour à la sixième évaluation

Retour à la septième évaluation

Retour à la huitième évaluation

Retour à la neuvième évaluation

Retour à la dixième évaluation

Retour à la onzième évaluation

Retour à la douzième évaluation

Retour à la treizième évaluation

Retour à la quatorzième évaluation

Retour à la quinzième évaluation

Retour à la seizième évaluation

Retour à la dix-septième évaluation

Retour à la dix-huitième évaluation

Retour à la dix-neuvième évaluation

Retour à la vingtième évaluation

Retour à la 21ème évaluation

Retour à la 22ème évaluation

Retour à la 23ème évaluation

Retour à la 24ème évaluation

Retour à la 25ème évaluation

Retour à la 26ème évaluation

Retour à la 27ème évaluation

Retour à la 28ème évaluation

Retour à la 29ème évaluation

Retour à la 30ème évaluation

Retour à la 31ème évaluation

Retour à la 32ème évaluation

Retour à la 33ème évaluation

Retour à la 34ème évaluation

Retour à la 35ème évaluation

Retour à la 36ème évaluation

Retour à la 37ème évaluation

Retour à la 38ème évaluation

Retour à la 39ème évaluation

Retour à la 40ème évaluation

Retour à la présentation de l'agence Culture Contact

Retour à l'entretien sur le tourisme solidaire avec Culture Contact

Retour au sommaire des agences solidaires sélectionnées