Accueil Uniterre.com

Tourisme solidaire - Tourisme équitable

 
ENTRETIEN sur le TOURISME SOLIDAIRE avec D.E.P.A.R.T.S
(février 2007
)

D.E.P.A.R.T.S
(Développer des Echanges et des Projets d’Actions Rurales en Tourisme Solidaire)

DEPARTS BP 20008
13350 CHARLEVAL
tel 04 42 28 58 12
mail : associationdeparts@yahoo.fr
www.departs-voyages-solidaires.com

1. D.E.P.A.R.T.S, de quand date votre création sur le marché du tourisme solidaire ? Peut-on parler d'ailleurs dans ce domaine d'un marché ?

Nous avons fondé l'association en mars 2003. Jusqu'à présent on ne parlait pas de marché ni de clients, mais d'adhérents ou amis, car nous avions 60 voyageurs/an de la région PACA du réseau des Foyers Ruraux.

2. Qu'est-ce qui vous a motivé à proposer ce type de voyages basé sur le respect mutuel : Votre expérience ? Une prise de conscience ? La rencontre avec les populations locales ? avec des réseaux d’associations ? Doit-on parler de militantisme ? Pourriez-vous résumer pour nos lecteurs votre parcours ?

Les membres fondateurs de DEPARTS avaient l'expérience de l'organisation de voyages dans le cadre de différentes structures des foyers ruraux, avec parfois quelques réalisations solidaires, scolarisation d'enfants népalais…..
Oui, je pense que les responsables de DEPARTS sont des militants de l'éducation populaire. Les membres fondateurs avaient des responsabilités en tant que salariés des foyers ruraux ou en tant qu'élus de structures fédérales, par ailleurs ces bénévoles(" jeunes retraités ") avaient des expériences professionnelles dans différents pays. Par ex : j'ai milité dans le mouvement des foyers ruraux depuis 1978, organisation d'activités culturelles, sportives, échanges avec d'autres régions d'Europe. Ma dernière activité professionnelle était en république dominicaine et j’ai travaillé au cameroun et madagascar . J'ai rencontré de nombreuses communautés rurales. A mon retour en France, j'ai voulu créer au sein des Foyers Ruraux une association de solidarité avec les populations rurales du sud. Avec mes quelques compagnons fondateurs, on s'est tout de suite orienté vers le tourisme solidaire. Les premiers voyages en 2004 ont été en république dominicaine puis au Népal où nous avions l'habitude de voyager avec d'autres associations du mouvement des foyers ruraux, ensuite le Venezuela où nous avons un partenaire efficace.

3. Vous êtes adhérent à un réseau d’éducation populaire ? De quoi s'agit-il ?

La fédération nationale des foyers ruraux est une fédération d'éducation populaire rassemblant 200 000 adhérents et 3 000 associations du milieu rural français. Pour résumer l'éducation populaire, je dirai que tout adhérent du mouvement des foyers ruraux passe ou peut passer de " consommateur " d'activité à porteur de projet. A DEPARTS certains des voyageurs des premiers voyages sont maintenant accompagnateurs ou même créateur de voyages.

4. Qu'entendez-vous par Développer des Echanges et des Projets d’Actions Rurales par le Tourisme Solidaire ?

DEPARTS étant issue du milieu rural, nous souhaitons privilégier les relations d'échange avec des structures du milieu rural des régions visitées. Par ex, au Brésil, nous avons tissé des liens avec différentes associations du Minas Gerais que nous aidons pour financer certaines activités, initiation informatique, musique et qui en échange nous proposent des soirées de rencontre lors de nos voyages au Brésil.

5. Comment choisissez-vous les régions où vous intervenez ? Comment évaluez-vous les résultats de votre démarche ? De nouvelles destinations sont-elles prévues ?

Les régions visitées ont été proposées par les adhérents de l'association. Nos voyages comportent toujours une partie de voyage à pieds. Personnellement je suis chargé des voyages en république dominicaine, Brésil, Pérou, Bolivie. Notre objectif est de créer des liens avec des professionnels du tourisme solidaire dans les régions visitées, afin de ne pas devoir accompagner chaque voyage. Il y aura peut être de nouvelles destinations, à condition qu’il y ait des responsables de projets bénévoles.

6. Qu'apporte sur place une action telle que la vôtre, humainement et matériellement ? Et vos rapports avec les autres agences du tourisme solidaire ? Confrères ou concurrents ? Comment s'établit la communication entre tous ces intervenants ?

Voir notre site pour mieux connaître nos projets solidaires. Nos priorités sont les actions vers les enfants et les femmes en milieu rural.

- Vivez-vous une relation privilégiée avec vos "clients" ?

Oui je crois que nous essayons de faire partager nos passions pour les régions où nous accompagnons des voyageurs. Certains voyageurs sont venus à chaque nouveau voyage proposé par DEPARTS.

- Vivez-vous une relation privilégiée avec les populations locales ?

Les gens que l'on a l'habitude de rencontrer lors de nos voyages sont devenus des amis. Certains se disent ambassadeurs de DEPARTS dans leur pays. Nous participons au réseau EVEIL, adhérent à l’ATES, à Marseille et essayons de mettre en commun nos moyens de communication avec les autres structures de TS de la région.

- Et votre relation avec les organisations diverses opérant sur place ?

Nous ne sommes pas une agence, mais une association qui fonctionne avec des bénévoles et un emploi en contrat aidé, 2 jours/semaine. Nous allons embaucher une personne, en CDI, à temps plein pour coordonner les différentes activités et voyages, ceci avec une subvention pendant 3 ans et l'auto financement la quatrième année, car nous souhaitons aussi être solidaire ici avec les jeunes à la recherche d'un emploi. Cela nous obligera à avoir plus de voyageurs. C'est un challenge. Quant à la solidarité, je crois que nous apprenons tous les jours. Les structures partenaires des régions visitées, elles aussi vivent, se développent, disparaissent.


Lire la suite de l'entretien sur le tourisme solidaire avec D.E.P.A.R.T.S