Accueil Uniterre.com

Tourisme solidaire - Tourisme équitable

 

Entretien avec EchoWay, le guide gratuit de l'écotourisme solidaire

EchoWay est un lieu d'information et d'échange qui recense les lieux et associations proposant un tourisme équitable, solidaire et écologique accessible au voyageur partant seul, des informations sur le tourisme solidaire pour sensibiliser à un tourisme responsable, des adresses dans le monde entier, un livre d'or, des informations, un réseau de voyageurs à rejoindre, une rubrique sur l'écovolontariat...

www.echoway.org/
courriel: info@echoway.org

 
 

Entretien avec l'association EchoWay pour Tourisme solidaire
Juillet 2007

1. EchoWay, vous êtes une association fondée en quelle année ?
EW s’est officiellement crée après deux ans de gestation, en 2003, suite au 1er FITS (forum international du tourisme solidaire). Lors de nos voyages, nous nous sommes rendu compte que les projets montés par les locaux bénéficiaient de très peu de promotion, d’aide et qu’hormis l’offre de quelques voyagistes solidaires, il n’existait pas d’information pour les voyageurs indépendants.

2. Qu'est-ce qui vous a motivé à proposer une information sur le tourisme solidaire via internet ? Doit-on parler de militantisme ?
Internet a permis de faire connaître les projets locaux de tourisme communautaires rapidement aux voyageurs indépendants souvent jeunes et adeptes de cet outil. Il était évident pour nous que le tourisme individuel était devenu un phénomène de masse très important dont les conséquences étaient toutes aussi préjudiciables que le tourisme de masse organisé.
Informer sur l’existence de lieux communautaires gérés par des locaux, permet d’améliorer fortement l’échange et la redistribution des richesses. Parallèlement, il est important de sensibiliser aux réflexes écologiques et de respect afin que leur venue ne soit pas une source de pollution et de dégradation sociale. C’est pour cela que nous participons ou relayons aussi de nombreuses campagnes de sensibilisation au voyage responsable.
Si ces engagements sont qualifiés de militantisme, alors pourquoi pas…

3. Votre équipe est importante ?
Après 3 ans de bénévolat total, deux emplois salariés sont en train de voir le jour en 2007 grâce au soutien d'une subvention européenne. Nos activités pédagogiques comme celles de référencements n'ont pas de valeur économique à proprement parler. Les expériences menées cette année avec les subventions nous permettrons d'évaluer notre capacité à pérenniser un poste salarié. Cependant, l’investissement des bénévoles reste la base de notre existence, et nous espérons que de nombreux lecteurs nous rejoindrons.

4. En quoi consiste l'accès en tant que membre EchoWay ? L'inscription de nouveaux membres est-elle pour vous indispensable ?
Nos adhérents sont souvent des voyageurs qui partent sur les sites évalués par nous, ou qui veulent en évaluer de nouveaux. Mais de nombreuses autres opportunités s'ouvrent pour les adhérents. S'ils sont porteurs de projets (qui collent à notre éthique), ils peuvent compter sur notre réseau et nos compétences internes pour les faire aboutir au sein de l'Asso, ou bénéficier de conseils pour les faire aboutir à l’extérieur. Les bénévoles sont indispensables pour nous, c’est eux qui ont fait de l’asso ce qu’elle est aujourd’hui.

5. Qu'entendez-vous exactement par "Concilier tourisme routard et tourisme durable" ?
En fait, nous proposons simplement au voyageur de l’informer sur l’impact de ces choix afin que son plaisir soit intense et partagé.
Le tourisme routard s'est transformé depuis 20 ans en une vraie industrie qu’on est loin d’imaginer avant son départ. Des hébergements privés pour voyageurs solitaires, avec pizza, bière et film américains nous attendent aux 4 coins de la planète. Ils proposent très souvent des tours organisés quotidiens sur la curiosité naturelle ou culturelle du coin.
Cette facilité a fait perdre à beaucoup, une dimension importante du voyage. Voyager sur des projets éco-solidaires, avec un esprit responsable, c'est concilier son développement personnel, le respect de l’environnement par un acte économique doté de sens et d'éthique.

6. Quelles nuances établissez-vous entre tourisme équitable, solidaire, écologique et l'écovolontariat que vous regroupez sous le terme de "voyage responsable" ?
C'est typiquement français de mettre tout dans une petite case, et de vouloir tout définir... mais la réalité va au-delà des concepts, et les croisent, les maillent de façon inextricable.
Le voyage doit inclure l'équitabilité, la solidarité, le respect de l'écologie ainsi que le respect d'autrui et de sa culture... Certains voyagistes ont tout intérêt à compartimenter ces différentes parties d'un même ensemble, ce qui leur permet, par la mise en avant d'une ou deux actions très médiatiques de se prévaloir d’une appellation. Mais lorsque l'on y regarde à deux fois, on se rend très vite compte que leur activité n'a pas de cohérence globale, et reste très consumériste. Pour faire de son voyage un moment de citoyenneté à part entière, il faut se donner les moyen d’une vraie cohérence.

7. EchoWay n'est pas une agence de voyage mais un guide de destinations écosolidaires, et, tout comme notre site Tourisme Solidaire, un lieu d'information et d'échanges. Comment sélectionnez-vous lieux que vous recommandez ? En clair, pouvez-vous assurer à vos lecteurs qu'un projet mise en avant sur votre site est effectivement équitable sur le terrain ? Des lecteurs par exemple remettent-ils parfois en question vos choix ? Et qu'entendez-vous par échanges ?
Les projets éco-solidaires que l'on peut découvrir sur le site sont référencés par nos adhérents voyageurs sur la base d'une grille d'évaluation mise au point par les responsables d'EW, d'ONG locales, d'universitaires... Nous formons nos adhérents qui le souhaitent à cet outil d'évaluation. Suivant leurs compétences, ils identifient ou évaluent les projets.
L’évaluation porte sur le mode de gouvernance du projet, et ses impacts socio-économique et écologique.
Suivant les pays, la culture, le régime en place, les projets recensés peuvent différer assez fortement, mais appliquent en général le modèle suivant:
Auto-gestion par une base collective (village, coopérative, association...).
Démocratie participative et transparence de la gestion.
Développement collatéral aux projets touristiques de projets socio-éducatifs, culturels, environnementaux.

La plupart des projets sont déjà aidés et conseillés par des réseaux locaux, ce qui facilite nos évaluations et leur mise en ligne (gratuite). Seul le partage d’une certaine idée du voyage nous motive à réaliser ces évaluations.

Malgré l'attention que nous portons à la mise en page de nos « fiches lieux » et de leur suivi, nul n'est infaillible. Mais les quelques retours critiques que nous avons eu étaient souvent liés au décalage entre l'esprit consumériste des voyageurs et de la réalité parfois « trop simple » des lieux d'accueil. Ces lieux ne sont pas des « disneyland ».

 

Lire la suite de l'entretien avec EchoWay